Quel est le statut choisi par les livreurs Uber Eats ?

Le métier de coursier indépendant connaît un essor impressionnant dans les grandes villes, surtout ces dernières années. En plus d’assurer un revenu décent, il octroie aux travailleurs différents avantages en fonction de leur statut juridique. Vous souhaitez devenir un livreur Uber Eats, mais vous ignorez quel statut juridique choisir ? Découvrez avec nous l’essentiel à savoir pour faire un choix pertinent.

L’auto-entreprise (ou micro-entreprise), un statut juridique plébiscité par de nombreux livreurs

L’auto-entreprise, aujourd’hui appelée micro-entreprise, désigne une entreprise individuelle créée ou gérée par un entrepreneur indépendant. Le statut juridique de l’auto-entreprise soumet le micro-entrepreneur qui souscrit à un régime fiscal et social simplifié. Sa simplicité et son accessibilité en font le régime privilégié par toute personne désirant devenir livreur Uber Eats en France.

Les exigences liées au statut de micro-entrepreneur

Ce statut est accessible aux livreurs sous certaines conditions. La principale concerne le plafonnement du chiffre d’affaires annuel à 72 500 euros. Outre le seuil du chiffre d’affaires, vous dépendrez de la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI). Enfin, votre entreprise individuelle de livraison Uber Eats devra payer des impôts sur le revenu.

Le taux d’imposition dépend généralement de la nature de l’activité. Puisque les livraisons constituent une activité de prestation de services, elles relèvent du régime BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Vous avez la possibilité de choisir entre l’imposition classique et le versement libératoire. Le taux d’imposition sera de 50 % par an dans le premier cas et de 1,7 % par livraison dans le second. De nombreux livreurs Uber Eats préfèrent le versement libératoire.

livraison uber eats

Les avantages liés au statut de livreur micro-entrepreneur

Le statut de micro-entrepreneur offre des avantages non négligeables aux travailleurs indépendants. Ceux-ci sont d’ordre administratif, fiscal et social.

Les avantages administratifs et fiscaux

Les formalités liées à la création d’une micro-entreprise sont simples et peu coûteuses. D’ailleurs, vous pouvez aisément obtenir votre déclaration d’auto-entrepreneur en ligne. En outre, en cas de fermeture d’entreprise, la procédure est gratuite et facile, contrairement à d’autres statuts juridiques.

Sur le plan fiscal, le système de comptabilité est simplifié. De plus, le livreur Uber Eats bénéficie d’une franchise en base de TVA. Cependant, cette exemption est conditionnée par un chiffre d’affaires inférieur à 36 500 euros au cours d’une année civile.

Les avantages sociaux

Le statut d’auto-entrepreneur offre une protection similaire à celle des travailleurs indépendants. Votre sécurité sociale englobe la santé, les allocations familiales et la retraite. En tant que livreur Uber Eats, vous serez affilié à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), à l’instar de tous les auto-entrepreneurs.

En plus de tous ces avantages, vous pouvez souscrire l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) durant la première année de votre entreprise. En fonction de votre profil, vos charges sociales peuvent être réduites jusqu’à 50 % grâce à cette aide.

La SASU et l’EURL, des alternatives pour les livreurs Uber Eats

Les livreurs Uber Eats ont également la possibilité d’opter pour la SASU ou pour l’EURL. Si ces statuts juridiques sont plus complexes et plus contraignants que celui de l’auto-entreprise, ils présentent cependant certains avantages. Ce sont entre autres :

  • la distinction entre le patrimoine de l’entrepreneur et celui de l’entreprise,
  • la possibilité d’étendre considérablement son entreprise,
  • la soumission au régime général de Sécurité sociale, etc.

Il vous revient d’opérer un choix en fonction des avantages que vous tirerez de chaque statut et de vos aspirations professionnelles. Mais, pour commencer votre activité, le statut de micro-entrepreneur est celui que nous vous conseillons.

Retour haut de page