Le CSE a forcément besoin d’une application mobile !

Le CSE peut améliorer le pouvoir d’achat des bénéficiaires grâce à la négociation des bons plans. Pour découvrir les actualités, pour converser avec le comité ou encore pour bénéficier de certaines astuces, il existe une solution incontournable. Le Smartphone est largement utilisé dans notre quotidien, il serait donc dommage de ne pas l’utiliser. C’est pour cette raison que l’application mobile est incontournable. 

Un canal efficace pour échanger avec les bénéficiaires

Pour communiquer sur les nouveautés du CSE, il est tout à fait possible d’utiliser les technologies. Autrefois, pour avoir des informations, il fallait consulter un tableau ou se rendre à des réunions, voire dans le bureau des principales personnes concernées. Aujourd’hui, l’appli mobile des CSE est incontournable, car elle facilite tous les échanges. De plus, saviez-vous que près de 77 % des Français utilisaient un mobile au quotidien ? 

  • Il suffit de télécharger l’application et d’accéder au compte pour accéder à l’ensemble des bons plans.
  • Les remises pour les boutiques en ligne, les loisirs, la culture, les vacances, le sport… Des milliers d’offres sont disponibles.
  • Les bénéficiaires qui posent des questions auront des réponses rapidement grâce à cette application mobile qui propose une messagerie.
  • Vous l’avez sans doute compris, l’appli mobile est incontournable dans le monde des entreprises, car elle apporte facilité, praticité et efficacité.

Une mise en avant de toutes les actions du CSE

Grâce au mobile, l’accès est facilité, mais vous avez aussi la possibilité de mettre en avant certaines actions comme les chèques cadeaux et les subventions. Grâce à la page d’accueil, vous dévoilez toutes les solutions incontournables pour les bénéficiaires. Votre politique ASC sera alors visible par tous les employés. 

Pour que la communication du CSE ne soit plus aussi chaotique, la meilleure solution consiste à utiliser au plus vite une application mobile. Elle sera forcément téléchargée par tous les bénéficiaires de la société.

Retour haut de page