Faut-il prendre un community manager pour gérer les réseaux sociaux d’une entreprise ?

Les mutations engendrées par le développement d’Internet ont contraint bon nombre d’acteurs, dont les entreprises, à changer leurs méthodes de communication afin d’être plus efficaces et de relever au mieux le défi imposé par la concurrence. Le community manager apparaît ainsi comme un maillon capital dans la stratégie de développement de l’entreprise à l’ère du numérique. 

Quelles sont les missions du community manager en entreprise ?

Le domaine de compétence du community manager ne se limite pas à la publication des contenus destinés à rendre l’entreprise plus visible. Bien au contraire, un grand nombre de missions lui sont confiées. Le community manager a entre autres pour mission de piloter et de conduire la politique digitale de l’entreprise. Il se charge de créer des interactions entre l’entreprise et la clientèle en organisant des jeux-concours ou des rencontres (physiques ou virtuelles).

Le community manager élabore, grâce à des outils adéquats, des stratégies de marketing impeccables dans le but de fidéliser les prospects. L’animation et la dynamisation des plateformes numériques de l’entreprise sont entièrement à sa charge. Plus encore, l’animateur de communauté s’occupe aussi de la veille concurrentielle et de l’e-réputation de l’entreprise. Il endosse également le rôle de gestionnaire en procédant à des analyses statistiques des différentes plateformes internet que l’entreprise pourrait utiliser.

Brainstorming pour un community manager

Est-il nécessaire de prendre un community manager pour gérer les réseaux sociaux d’une entreprise ?

La visibilité sur Internet n’est plus une option, mais une obligation pour toute entreprise souhaitant prospérer. Avoir une présence permanente sur la toile nécessite une animation quotidienne optimale des différents canaux disponibles.

Une tâche aussi sensible et capitale dans la stratégie de développement de l’entreprise ne saurait être l’apanage de profanes. Embaucher un community manager au sein de son entreprise apparaît donc comme une option hautement bénéfique. 

La gestion efficace des réseaux sociaux

La gestion des différentes plateformes et réseaux sociaux d’une entreprise n’est pas une tâche facile à réaliser. Il faut en réalité énormément de temps et d’énergie pour suivre fréquemment l’actualité, rédiger des contenus de qualité et interagir avec la communauté.

Prendre un community manager permet de gagner un temps précieux afin de mieux se concentrer sur des activités plus importantes au sein de l’entreprise. Le community manager allie plusieurs compétences utiles pour gérer convenablement les réseaux sociaux. Ce dernier dispose d’une culture web profonde qui lui permet de créer des contenus et de contrôler le volet web de l’entreprise efficacement.

La surveillance de la réputation web

L’e-réputation constitue le socle des entreprises. Les clients sont beaucoup plus enclins à exprimer leurs opinions à propos des marques sur Internet. Prendre un community manager permet de surveiller de près les réactions des clients sur les différentes offres de votre entreprise. Ce dernier procède par des recherches sur les différentes plateformes, et par des discussions avec les internautes pour connaître leurs points de vue.

L’obtention de ces informations permet à l’entreprise d’identifier ses points forts et ses faiblesses. Elle permet également d’identifier quelles sont les attentes du marché afin de satisfaire au mieux la clientèle.

La création d’un lien de proximité avec la communauté

Réussir à être en phase avec ses clients est le but de toute entreprise. L’expérience a démontré que les entreprises qui consacrent du temps à leur communauté ont un taux d’engagement assez élevé.

Prendre un community manager au sein de son entreprise permet de créer un contact humain et de fidéliser la clientèle. Il est vrai que la gestion des réseaux sociaux tend de plus en plus vers l’automatisation. Discuter d’un problème particulier avec un humain est en revanche beaucoup mieux. Cela peut faire une grosse différence entre votre entreprise et vos concurrents.

Quels sont les critères pour choisir un community manager pour son entreprise ?

Le rôle de community manager est précieux au sein de l’entreprise. D’ailleurs, une erreur que commettent certaines entreprises est de confier la gestion de leurs plateformes et réseaux sociaux à des stagiaires et des novices. Les résultats ont tendance à être catastrophiques et mènent souvent à une perte considérable d’engagement. Au risque de subir un sort similaire, il est primordial de faire appel à un professionnel. Le community manager professionnel dispose de nombreuses compétences pour gagner du temps et simplifier la gestion de vos plateformes et réseaux sociaux

Le community manager de votre choix doit pouvoir maîtriser à la perfection les outils de veille pour repérer rapidement les tendances sur Internet. Plus important encore, il est essentiel de s’assurer que les qualités rédactionnelles, créatives et stratégiques du community manager soient impeccables. La capacité de travailler en équipe et la culture d’entreprise sont par ailleurs des critères à prendre en compte pour choisir un community manager.

 Comment recruter un Community Manager freelance ?

Qu’est-ce qu’un community manager ?

Le Community Manager est un gestionnaire et animateur d’une communauté virtuelle. Il se sert essentiellement d’Internet et des réseaux sociaux pour créer des contenus intéressants afin d’attirer plus de visiteurs. En entreprise, le Community Manager est le porte-parole et sert d’interface entre l’entreprise et la communauté qu’il a réussi à créer.

Le Community Manager peut travailler en freelance ou dans les locaux d’une entreprise. Il demeure une pièce maîtresse dans la pérennisation des activités de l’entreprise grâce à ses différentes compétences.

Quel type de community manager choisir pour son entreprise ?

Le type de community manager à choisir pour son entreprise est très important. Il existe en réalité trois catégories de community manager, à savoir :

  • Le salarié,
  • Le freelance,
  • Le community manager en agence.

Le community manager salarié siège au sein de l’entreprise et est payé mensuellement comme tous les autres employés pour le travail accompli. Le choix d’un gestionnaire de communauté permanent permet d’avoir une idée exacte de l’évolution de la politique digitale de l’entreprise. Vous aurez un regard sur le planning et pourrez faire des recommandations sur les contenus avant chaque publication sur les réseaux sociaux.

Le community manager freelance par contre n’est pas directement lié à l’entreprise. Il intervient en cas de besoin de contenu ou d’autres services liés à son domaine de compétence.

Faire recours à un community manager freelance permet de faire des économies tout en bénéficiant de services de qualité. Le freelance dispose certes de plus de liberté dans son travail, mais est tenu de suivre la politique et les objectifs de l’entreprise. En outre, il est possible de recourir à des agences de communication externes pour assurer la notoriété de son entreprise sur le web.

Ces agences regroupent des community manager expérimentés qui se chargent de gérer les réseaux sociaux des entreprises. Généralement, un contrat de prestation de service est signé pour matérialiser la collaboration entre les deux entreprises.

Les réseaux sociaux

Combien coûte le salaire d’un community manager ?

Connaître le montant approximatif du salaire d’un community manager est nécessaire pour connaître le budget total à allouer à ce secteur de l’entreprise. En tenant compte de la marge de salaire pratiquée par certaines entreprises, le revenu d’un community manager se trouve entre 2 000 et 4 000 €. Cette fourchette de salaire n’est pas toujours fixe et varie selon plusieurs paramètres : le nombre d’années d’expérience du community manager, son historique et sa notoriété dans le milieu sont quelques-uns des critères capables d’influer sur son revenu mensuel.

La fixation du salaire se fait aussi en fonction de la qualité du community manager (freelance ou salarié). Pour les community manager freelance, les facturations sont faites par heure ou par semaine en fonction du travail effectué. Dans certains cas, la rémunération peut faire l’objet de négociation entre l’entreprise et le community manager.

Retour haut de page