10 signes qui montrent que votre chat est mourant

Votre chat ne se déplace plus du tout, s’isole, ne mange plus et a tout un autre tas de comportements inhabituels, voire très étranges ? Il est possible qu’il soit sur le point de mourir.

En effet, il existe chez le chat de nombreux signes permettant savoir qu’il est mourant. Repérés à temps, ils peuvent même parfois vous permettre de sauver la vie de votre petit félin. Dans le pire des cas, ils vous permettent de l’aider à bien amorcer ce dernier virage de sa vie.

Il ne se déplace plus du tout et se paralyse

C’est clair qu’il existe des chats plus actifs que d’autres ; mais lorsqu’il arrive à la fin de sa vie, même le matou le moins actif présente des difficultés à faire ses petits déplacements quotidiens. Faire le moindre déplacement lui semble être une véritable torture.

Ainsi, si votre boule de poils est toujours affaiblie, couchée comme paralysée, et n’arrivant plus à faire un bond sur la table ni même sur la chaise, c’est souvent le signe que vous devez lui faire vos adieux et profiter de vos derniers instants avec elle.

Il s’isole et se cache

Quand le chat prend connaissance qu’il va mourir, il sait qu’il est vulnérable, et son instinct de prédateur le pousse à s’isoler pour cacher sa faiblesse, ou laisser sa dépouille à l’abri des prédateurs au cas où il s’effondre.

Cependant, il n’est pas exclu qu’il recherche aussi, et même plus que d’habitude, l’affection de son humain pour passer ses derniers instants à ses côtés et emporter encore plus de souvenirs. Il vous suivra donc partout en se frottant contre vous, à la recherche de la moindre caresse.

Chat pas très bien

Il ne mange plus et ne bois plus

Il est connu que lorsqu’on est malade on perd l’appétit. Chez le chat, la perte d’appétit fait partie des symptômes de nombreuses maladies et troubles digestifs. C’est pourquoi elle n’est peut-être pas le signe le plus caractéristique de la fin de vie. Mais vous devez garder la puce à l’oreille.

En fin de vie, la perte d’appétit est sévère chez le matou et il peut perdre jusqu’à un quart de son poids. Lorsque vous lui présentez même son repas préféré, il reste indifférent.

Il a un comportement incompréhensible

Que votre matou soit simplement malade ou alors mourant, le changement de comportement est un excellent moyen de s’apercevoir qu’il y a quelque qui cloche chez lui.

Si votre compagnon à 4 pattes avait déjà un comportement “bizarre” durant sa vie, lorsqu’il court à sa fin, son comportement peut devenir plus “bizarre” encore. Il a sans cesse des sautes d’humeur et affiche un comportement que vous n’avez jamais vu chez lui. Il peut devenir violent et méchant, même à l’endroit de son maître.

Il ne fait plus du tout sa toilette

Voilà encore un bon signe qui annonce que quelque chose ne va décidément pas chez un chat : quand celui-ci ne fait plus sa toilette. On sait tous que les chats sont des as de la propriété et ont le souci de leur image.

Donc si vous constatez que votre petite boule de poils ne fait plus régulièrement sa toilette, c’est qu’il y a quelque chose d’aussi rare et grave comme la mort, qui arrive. Elle sait déjà qu’elle ne sera bientôt plus, donc à quoi bon s’entretenir encore ?

Il n’est plus propre et n’utilise plus sa litière

Chez un chat moribond, vous pouvez aussi observez une perte de comportements hygiéniques. Il ne se nettoie plus et devient salle, lait et peut même sentir. Sa personnalité change et il n’éprouve plus le besoin d’utiliser sa litière pour se soulager.

Ceci peut être dû à des troubles intestinaux, ou à des dysfonctionnements au niveau des reins, qui le terrassent. Il n’arrive plus alors à retenir ses envies pressantes et se soulage n’importe où, dès que le besoin se fait sentir.

Il a du mal à respirer

Le rythme respiratoire du chat oscille en moyenne entre 20 et 42 cycles (inspiration + expiration) par minute. En cas de problème pulmonaire, le félin a des difficultés à respirer. Son rythme respiratoire peut alors ralentir et la respiration devient pénible, ou plutôt s’accélérer lorsque celui-ci est à bout de souffle.

Pour constater ce problème, vous devrez surveillez constamment la respiration en votre chat. Il suffit de vous pencher près de lui, l’écouter respirer et compter ses respirations pendant un temps chronométré avec votre portable.

Chat fatigué

Il souffre et est en douleur

Les chats sont connus pour avoir un caractère fort, mais ce n’est absolument pas pour dire qu’ils ne souffrent pas, ou ne ressentent pas la douceur. En fait, ils préfèrent souffrir en silence pour, une fois encore, cacher leur vulnérabilité.

Quand il vieillit et se meurt, le chat souffre beaucoup au cause de ses organes qui le lâchent peu à peu. Vous pouvez constater sa douleur à travers son regard pâle et triste qu’il arbore tout le temps, et ses miaulements lents et incessants.

Son cœur bat de moins en moins vite

Il faut noter que le rythme cardiaque d’un chat bien portant est plus rapide que celui de l’homme, et comprend environ 140 à 220 battements par minute. Pendant la derrière partie de la vie du félin, ce rythme diminue en général.

Les battements du cœur deviennent de plus en plus lents, son cœur s’affaiblit et impacte les poumons qui ne fonctionnent plus à plein régime. Ici aussi, il faut contrôler et mesurer régulièrement le rythme cardiaque de votre animal de compagnie.

Sa température baisse anormalement

Comme chez nous les humains, la température corporelle moyenne du chat est comprise entre 38 et 39° C. Les variations de température du félin sont des indicateurs probants d’un problème de santé. Pour le cas d’un chat mourant, la température baisse de façon anormale et inquiétante, généralement en dessous des 37,7° C.

A l’aide d’un thermomètre, mesurez de temps à autre la température de votre félin. Pour cela, passez-lui le thermomètre dans le rectum (anus) et patientez pendant 2 ou 3 minutes.

Que faire et comment l’aider à gérer sa fin de vie ?

Après que vous ayez constaté ces différents signes qui suggèrent la mort prochaine de votre compagnon à 4 pattes, il faut noter qu’il peut s’agir soit, d’une morte prévue et inévitable, causée par une maladie incurable ou tout simplement le vieillissement trop avancé, soit d’une mort imprévue ou soudaine qui peut être évitée avec des soins chez le vétérinaire.

Dans le cas d’une mort certaine et inévitable, vous avez 2 options :

Le laisser partir comme ça comme il le veut

Dans ce cas de figure, votre action consistera à mettre votre chat à l’aise en lui prodiguant les meilleurs soins pour l’accompagner dans ce dernier tournant de sa vie. Donnez-lui toute l’affection possible, aidez-le à s’alimenter, s’abreuver et se soulager, jusqu’à ce que l’heure fatidique ne sonne.

Demander l’aide d’un vétérinaire pour une euthanasie

C’est peut-être triste, drastique ou même cruel, mais parfois c’est la bonne, sinon la meilleure solution à adopter, notamment lorsque la souffrance de votre chat est si intense qu’il n’arrive plus à la cacher et vous non plus, vous n’en pouvez plus de le voir ainsi.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Retour haut de page